SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire

 SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire et Imagerie Moléculaire

 SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire et Imagerie Moléculaire   

 SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire et Imagerie Moléculaire   

Questions / Réponses

  Qu'est-ce qu'une scintigraphie ?

C’est un examen durant lequel une petite quantité de radioactivité est utilisée pour réaliser des images; d’où le nom de médecine nucléaire. Ces images scintigraphiques seront utiles à votre médecin pour voir le fonctionnement de l’organe, compléter son diagnostic et ainsi mieux vous soigner.

 

Comment l’examen se déroule-t-il ?

Une petite quantité de radioactivité est le plus souvent injectée dans une veine du bras. Après l’injection, il peut être nécessaire d’attendre avant de prendre les clichés. Durant la scintigraphie, il vous suffira de rester immobile, allongé(e) ou assis(e). L’appareil qui prend ces clichés est appelé gamma-caméra. Il se déplacera très près de vous pour obtenir des images de bonne qualité. Vous n’aurez pas à entrer dans un tunnel. Vous n’aurez généralement pas besoin de vous déshabiller, mais vous devrez retirer les objets métalliques (clés, médailles) qui feraient une ombre sur les clichés. Vous pourrez rentrer chez vous (ou retourner dans votre chambre) après l’examen, juste après vérification des images.

 

L’examen est-il dangereux ?

NON, car vous ne recevrez qu’une quantité très faible de radioactivité. Le rayonnement reçu est comparable à celui d’un examen radiographique ("radio"). Il n’augmente pas avec le nombre de clichés. Les substances qui vous seront injectées ne sont pas toxiques, ne provoquent pas d’allergie et sont indolores.

 

Qui peut bénéficier d’une scintigraphie ?

Tout le monde, même les nourrissons ou les personnes âgées. Si vous êtes enceinte ou si vous avez un retard de règles, vous devez le signaler au personnel, avant l’injection. Dans certains cas, des précautions doivent être prises. La scintigraphie ne pose par contre aucun problème pour une grossesse débutée après l’examen. Si vous allaitez, signalez-le également. Vous serez avertie s’il faut interrompre l’allaitement et combien de temps.

 

Y a-t-il une préparation spéciale pour cet examen ?

Généralement, NON, sauf si on vous a prévenu(e) lors de la prise du rendez-vous. Le plus souvent, vous pouvez manger et boire comme d’habitude, avant de venir, tout comme entre l’injection et la prise des clichés et après l’examen.

 

Dois-je arrêter les médicaments que je prends actuellement ?

Pour la plupart des scintigraphies, il n’est pas nécessaire de modifier votre traitement. Toutefois, si vous prenez vous-même le rendez-vous, n’hésitez pas à informer le service de médecine nucléaire du traitement que vous suivez. Si vous êtes dans un cas particulier, on vous en aura informé(e).
Si vous possédez des examens d’imagerie (radios, échographies, scintigraphies précédentes) en rapport avec l’affection pour laquelle l’examen a été prescrit, veuillez les apporter le jour de l’examen.

 

Combien de temps durera l’attente entre l’injection et l’examen ?

Cela dépend de l’organe que l’on examine. L’attente peut durer de quelques minutes à plusieurs heures. Comme des examens différents n’ont pas la même durée d’attente, il est possible que des patients arrivés après vous pour d’autres examens soient pris avant vous.

 

L’examen est-il douloureux ?

Vous ne sentirez que la piqûre de l’aiguille, comme lors d’une prise de sang. Vous ne ressentirez aucun malaise après l’injection. Le produit injecté ne rend pas somnolent et vous pourrez conduire dès la fin de l’examen.

 

Que se passera-t-il après l’examen ?

Vous pourrez reprendre toutes vos activités, y compris votre travail. Vous pouvez boire et manger. On vous recommandera peut-être de boire beaucoup d’eau. Le peu de radioactivité qui subsiste après l’examen s’élimine naturellement. 

 

Que deviennent les images et le compte-rendu de l’examen ?

Les images seront adressées avec le compte-rendu de l’examen directement au médecin qui a demandé l’examen.