SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

La scintigraphie de vidange gastrique - V. PRECAUTIONS DE RADIOPROTECTION

V. PRECAUTIONS DE RADIOPROTECTION

 

A. Gestion des déchets

La gestion des déchets suit les règles générales de radioprotection applicables à tous les services de Médecine Nucléaire (cf procédure).

Nous rappelons ici les points essentiels concernant la vidange gastrique isotopique:

  • Les déchets technétium et indium doivent être collectés dans des poubelles différentes:
    • les déchets du technétium (notamment seringues) dans une poubelle "demi-vie courte";
    • les déchets de l'indium dans une poubelle de stockage "demi-vie longue";
    • les aiguilles dans la boite à aiguilles, qui une fois pleine sera stockée dans le local de décroissance dans une poubelle "demi-vie longue".
  • La vaisselle:
    • L'assiette jetable dans la poubelle "demi-vie courte";
    • La vaisselle non jetable (verre, couverts, poêle, bol...):
      • trempage 1 à 2 heures dans une solution décontaminante;
      • puis lavage avec du produit vaisselle et rinçage abondant dans l'évier du réseau actif;
      • enfin séchage sur le plan de l'évier;
  • Le reste du flacon d'indium est stocké une semaine dans un château de plomb, puis vidé dans le réseau actif. Le flacon vide est jeté dans la poubelle "demi-vie longue".
  • Le reste du flacon de sulfure colloïdal de technétium est jeté dans le réseau actif puis le flacon vide est jeté dans la poubelle "demi-vie courte".
  • Les repères cutanés sont jetés en fin d'examen dans la poubelle "demi-vie courte".

 

B. Personnel soignant et familles des patients

Les règles de radioprotection suivent les mêmes règles générales de radioprotection applicables à tous les services de Médecine Nucléaire (cf. procédure).
Il n'y a pas de spécificité pour l'examen de vidange gastrique concernant le personnel du service.
Il n'y a pas de conseil spécifique délivré au patient et à son entourage.

 

C. Urines selles et prélèvements sanguins

Pendant la durée de présence du patient dans le service, le patient utilise les toilettes reliées au réseau actif.
Il n'y a pas de prélèvement sanguin.

 

D. Conduite à tenir en cas d'administration erronée à un patient à qui le radiopharmaceutique n'était pas destiné

Ce type d'accident n'a jamais été rapporté puisque le patient ne subit aucune injection.

 

E. Conduite à tenir pour la radioprotection en cas de décès du patient

Aucun décès n'a été rapporté pendant ou au décours d'une vidange gastrique. Cependant, si une telle situation devait se présenter après l'ingestion du repas radiomarqué, la faible activité ingérée ne nécessite pas de conduite particulière en terme de radioprotection.