En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous permettre et faciliter la navigation sur le site notamment en mémorisant vos préférences de navigation définies au cours de votre session.

Chers collègues, chers amis,

En ces moments marqués par la tragédie de l’actualité, je souhaite malgré tout vous adresser tous mes vœux et vous souhaiter une excellente année 2015 ; que 2015 soit fructueuse aussi pour notre spécialité. Il serait sans doute déplacé d’afficher « nous sommes Charlie » à côté du logo de la SFMN – ce n’est pas dans les statuts d’une société savante ; mais je m’autorise à écrire que tous, membres de la SFMN, en étant au service des patients et de la Médecine Nucléaire, qui est avant tout de la médecine – nous sommes forcément, modestement mais résolument, contre la barbarie et pour l’épanouissement de l’humanité.

Vous le savez, les difficultés restent nombreuses, et volontiers ardues. Mais vous êtes comme moi, j’en suis certain, convaincus que nous les surmonterons et que l’optimisme doit rester de rigueur.

Quelles perspectives s’ouvrent à nous ? Plusieurs bouleversements significatifs vont marquer l’année à venir…

Chers amis, chers collègues,

Nous avons le plaisir de mettre à votre disposition un nouvel annuaire sous format numérique recensant les données administratives, les moyens humains et matériels des 217 centres et services de médecine nucléaire du territoire national.

Ce dernier est téléchargeable sur le site de la SFMN et a été envoyé par courriel à tous les membres à jour de cotisation.

Chers amis, chers collègues,

Le Colloque de Saint-Etienne (le 52ème et dernier, puisque l’an prochain se tiendront les premières JFMN, Journées francophones de Médecine Nucléaire) s’est déroulé la semaine dernière, dans une ambiance et une organisation parfaites et avec en plus un temps magnifique. Il est traditionnel d’en relater l’impression générale, en attendant un bilan détaillé qui s’appuiera sur les évaluations des congressistes faites en ligne (ne tardez pas, c’est la première étape pour obtenir votre attestation de présence).

Chers collègues, chers amis, chers membres de la SFMN

Nous sommes le 22 avril, week-end de Pâques et à moins d'un mois de notre Colloque annuel, qui se tiendra comme vous le savez à Saint-Etienne (cf. 52ème Colloque de Médecine Nucléaire de langue Française). Ce colloque, vitrine du dynamisme de notre communauté, ne peut qu'être un succès et je profite de ce week-end pascal pour vous en rappeler les raisons et vous faire partager mon enthousiasme et mon optimisme.

Il doit être un succès car la médecine nucléaire a le vent en poupe, au risque de me répéter ! Nouveaux traceurs TEP, nouveaux traceurs technétiés, rôle et implication cliniques en cancérologie, neurologie, cardiologie - et pas seulement dans ces trois domaines - qui se confirment et s'amplifient, nombreux essais cliniques dans lesquels une place décisionnelle lui est de plus en plus attribuée... Et par ailleurs, la lente mais significative avancée de la thérapie, avec l'arrivée du chlorure de radium 223, la renaissance de Zévalin, les essais qui démarrent, en dépit de toutes les difficultés, avec des anticorps et des peptides marqués au lutétium 177, et bientôt des émetteurs alpha ?
Point d'orgue de ce printemps radieux, l'ouverture vers la médecine nucléaire comme partie intégrante de la médecine personnalisée et le murissement de l'approche « théranostique » et du concept d'examen compagnon.