SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

Le traitement par Zévalin® yttrium 90 - V. PRECAUTIONS DE RADIOPROTECTION

V. PRECAUTIONS DE RADIOPROTECTION

 

A. Gestion des déchets (Voir guide de procédure de gestion des déchets)

Matériel
Aiguille ayant servi à l'injection: stockage dans une boîte spéciale
Flacon et seringue après injection:
Stockage aux fins de décroissance puis d'élimination

 

B. Personnel soignant, famille et entourage des patients

L'injection de l'[90Y]-Zevalin doit être effectuée en zone contrôlée dans le service de Médecine Nucléaire mais il n'est pas nécessaire d'utiliser une chambre radio-protégée.

Il est conseillé d'utiliser un écran blindé haute énergie pendant la préparation de la perfusion et l'administration du radiopharmaceutique. Les électrons d'énergie maximale de 2284 keV (énergie moyenne de 937 keV) de l'yttrium 90 sont complètement arrêtés par 10 mm de plastique. Il est cependant très vivement conseillé, en raison du rayonnement de freinage d'utiliser un protège seringue en tungstène de 5 ou 6 mm d'épaisseur, éventuellement complété par une couche de 1 mm de PMMA. Le pousse-seringue sera avantageusement placé dans une boite de plastique épais ou derrière un écran de plexiglass pendant le temps de l'injection.

Une protection complémentaire au niveau de la tubulure d'injection est également conseillée. L'utilisation d'une poche de gel réfrigérant peut être suggérée (atténuation de 40% pour 2 cm de gel).

Après le traitement, le patient est une source d'irradiation négligeable pour son entourage, 5 mm de tissus absorbant 90% de l'énergie des particules ß-.

La gestion des déchets doit se faire en accord avec la réglementation nationale et les procédures en vigueur dans l'établissement.

Concernant la famille et l'entourage du patient, les précautions visent surtout à éviter les contaminations par l'usage de gants pour les soins, la manipulation des urines et le nettoyage des toilettes.
Pour la famille du patient, il n'y a aucune mesure de protection particulière.


C. Urines, selles et prélèvements sanguins

Les urines et les selles sont rejetées dans les toilettes.
Les garnitures, sondes urinaires, bocaux doivent être manipulés avec des gants.
Les déchetteries hospitalières, n'acceptant que les déchets exempts de toute trace de radioactivité il est recommandé pour les patients hospitalisés de collecter les déchets solides (couches, pansements) durant 20 jours et de les conserver durant 35 jours aux fins de décroissance.

 

D. Conduite à tenir en cas d'erreur de dispensation (surdosage, erreur d'identification) à un patient

Il n'existe aucun antidote en cas de surdosage. Le traitement consiste à arrêter l'administration de Zevalin et à mettre en œuvre les mesures de traitement symptomatique, pouvant inclure des facteurs de croissance. Dans la mesure du possible, il convient de réinjecter des cellules souches, afin de limiter le risque de toxicité hématologique. En cas d'administration accidentelle du précurseur radiopharmaceutique pur, le radionucléide 90Yttrium, il faut se rapporter à la monographie du produit.


E. Conduite à tenir pour la radioprotection en cas de décès du patient

De simples précautions pour la manipulation du corps et l'autopsie (port de masque et de gants et de lunettes.)
Aucune autre interdiction n'est à prévoir pour l'inhumation ou la crémation.

 

F. Niveau de référence diagnostique

Sans objet: radiopharmaceutique à visée thérapeutique


G. Suggestions pour la réduction de la dose absorbée par le patient.

Sans objet: radiopharmaceutique à visée thérapeutique.

 

 

Designed by SFMN - ACORAMEN