SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

Le traitement Par Lipiocis® iode 131 - IV. REALISATION DU TRAITEMENT

IV. REALISATION DU TRAITEMENT

 

A. Informations souhaitables pour un examen de qualité: sans objet

 

B. Information et préparation du patient:

Information du patient:

Une information concernant les buts, les modalités, les effets secondaires du traitement (en particulier le risque de décès lié aux pneumopathies) ainsi que les précautions liées à l'utilisation d'une forte dose de radioactivité doit être donnée au patient lors d'une consultation réalisée par un médecin nucléaire les jours précédents le traitement (consultation pré-131I-lipiodol). Un prélèvement sanguin doit être réalisé lors de cette consultation pour contrôler le TP et le taux de plaquettes. Ces informations doivent être reprises dans une note donnée aux patients.

 

Préparation du patient:

A jeun pour l'artériographie

Arrêt des antiagrégants plaquettaires 10 jours avant l'artériographie (reprise le soir après l'artériographie)

Relais AVK/ héparine en cas de traitement par les AVK

Arrêt des biguanides 3 jours avant l'artériographie (reprise 3 jours après)

L'intérêt du blocage thyroïdien prolongé (4 semaines après l'injection) est discuté.

 

C. Précautions:

Effets secondaires possibles:

  • Rares mais graves:
    • pneumopathie d'origine immuno-allergique et/ou radique (3%);
    • insuffisance hépatocellulaire.
  • Fréquents et bénins:
    • hyperthermie (29%)
    • asthénie
    • anorexie
    • douleurs (12.5%)
    • nausées
    • élévation transitoire des transaminases (20%), leucopénie transitoire (7%)


Interférences médicamenteuses possibles à rechercher par l'interrogatoire et l'examen du dossier:
Risque d'acidose lactique avec les biguanides (majorée par l'utilisation de produits de contraste iodé)

 

D. Le radiopharmaceutique

Caractéristiques physiques du radiopharmaceutique utilisé:

L'iode 131 est un émetteur β- ayant une demie vie de 8,04 jours. Les énergies maximale et moyenne de cette émission sont respectivement 0,61 et 0,192 MeV. L'iode 131 émet également un rayonnement γ de 364 KeV avec une abondance de 81%.

 

Caractéristiques de la molécule vectrice utilisée:

Le lipiodol est une huile extraite de l'oeillette, naturellement riche en iode (48%) composée des esters poly-insaturés mono, di et tri-iodés des acides linoléique (73%), oléique (14%), palmitique (9%) et stéarique (3%).

 

Préparation du radiopharmaceutique:
L'activité commercialisée est de 2220 MBq d'131I-lipiodol dans 2 ml. Avant utilisation cette activité est habituellement diluée dans 2 à 10 ml de lipiodol froid.

 

Durée et conditions de conservation assurant sa stabilité: 

L'131I-lipiodol doit être conservé à température ambiante dans son emballage d'origine. Les études de stabilité ont montré qu'il existait moins de 5% d'iode 131 libre après une semaine de conservation à température ambiante. La conservation est possible 7 jours après la date de fabrication.

 

Contrôle de qualité du radiopharmaceutique avant sa délivrance:

Se conformer aux recommandations des RCP.

 

Activité administrée, mode d'administration et données dosimétriques

Le lipiocis est injecté dans l'artère hépatique, sous contrôle scopique, lors d'une artériographie selon la technique de Seldinger. Le niveau de sélectivité de l'artériographie de même que la vitesse d'injection ne sont pas standardisés. Il faut prendre garde à ne pas utiliser de matériel pouvant être dissout par le lipiodol (certains plastiques).
Une compression manuelle ou mécanique est réalisée au point de ponction artériel puis le patient est transféré en chambre protégée.
Plusieurs traitements espacés en général de 8 à 12 semaines peuvent être nécessaires pour obtenir une efficacité thérapeutique optimale

Données dosimétriques (Citer le références pour les données ci dessous)

Organe Doses en mGy/MBq (moyenne ± écart type)
Foie tumoral 43±22
Foie non tumoral 5±4
Poumons 3±1
ovaires 0,47
Corps entier 0,5

 

E. Intervention

Sans objet

 

F. Acquisition des images

Sept jours après l'injection, des images scintigraphiques sont réalisées de même qu'un scanner sans injection.
Contrôle de qualité des gamma-caméra: Voir guide spécifique
Séquences d'imagerie:
Acquisition planaire: 256*256, 300kcp, centrée sur le foie et les poumons
Tomoscintigraphie: facultative

 

G. Traitement des images

Il doit comporter une évaluation du rapport d'activité "tumeur/foie non tumoral" et du rapport "poumons/(foie + poumons)"

 

H. Interprétation des images

Evaluation de la fixation tumorale et pulmonaire. Recherche d'autres sites de fixation (tube digestif en cas de reflux, thyroïde…)

 

I. Artéfact et sources d'erreurs

Sans objet

 

J. Compte rendu de l'examen

Il doit comporter:

  • l'indication du traitement;
  • le nombre d'administration d'131I-lipiodol préalablement réalisé;
  • le nom des médecins réalisant l'artériographie et l'injection de l'131I-lipiodol, le niveau de sélectivité, l'activité injectée;
  • une description des sites de fixation comportant une évaluation de la fixation tumorale et pulmonaire.

 

 

 

Designed by SFMN - ACORAMEN