En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous permettre et faciliter la navigation sur le site notamment en mémorisant vos préférences de navigation définies au cours de votre session.



SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

La ventriculographie isotopique - VIII. ANNEXES

VIII. ANNEXES 


A. Classification Commune des Actes Médicaux (CCAM)

 Scintigraphie 04/01/2007

  • DAQL002 Scintigraphie des cavités cardiaques au repos selon 1 incidence, à l'exclusion de la scintigraphie à visée rythmologiques (DAQL012)
  • DAQL008 Scintigraphie des cavités cardiaques au repos selon plusieurs incidences, à l'exclusion de la scintigraphie à visée rythmologique (DAQL012)
  • DAQL012 Scintigraphie des cavités cardiaques à visée rythmologique
  • DAQL004 Scintigraphie des cavités cardiaques pendant une épreuve d'effort ou une épreuve pharmacologique. 

Code modificateur G pour les enfants de moins de 3 ans.

 

B. Exemple de fiche d'information du patient.

Monsieur, Madame

Qu'est-ce que la ventriculographie isotopique?
La ventriculographie isotopique est un examen permettant de mesurer la contraction de votre cœur (fraction d'éjection) grâce à l'injection d'une faible quantité d'un produit radioactif.

Pourquoi effectuer une ventriculographie isotopique?
La ventriculographie isotopique est utilisée pour rechercher une diminution de la contraction cardiaque à la suite d'une maladie du cœur (infarctus, maladie des valves cardiaques, etc.) ou pour rechercher une cause cardiaque à un essoufflement. On peut également l'utiliser pour suivre l'évolution de la contraction cardiaque au cours du temps.

Comment se déroule une ventriculographie isotopique?
Elle est effectuée au service de médecine nucléaire.
En général, aucune préparation particulière n'est nécessaire. Il faudra apporter la liste des médicaments pris à ce moment-là.
Dans la majorité des cas, on peut prendre ses médicaments comme à l'habitude.
Le jeûne est parfois requis de 3 à 4 heures avant l'examen, surtout s'il faut faire de l'exercice ou un test de stimulation pharmacologique.

Si vous êtes enceinte ou susceptible de l'être ou si vous avez un retard de règle merci de le signaler au personnel avant toute injection.
L'examen comprend 2 injections dans une veine de la main ou du bras, séparées d'environ 30 minutes. La première injection sert à préparer la seconde (produit radioactif qui permettra de faire les images).
Vous serez ensuite installé(e) sous une caméra, et l'on collera sur votre thorax des électrodes qui serviront à surveiller votre rythme cardiaque durant tout l'examen.

L'examen dure en moyenne entre 15 à 45 min, mais peut prendre plus de temps si votre rythme cardiaque est irrégulier. Il vous faut signaler au manipulateur qui vous installera un inconfort lié à votre position sous la caméra ou une anxiété: une fois que l'examen aura débuté il est important de ne plus bouger et de conserver une respiration calme.

Autre informations sur la ventriculographie isotopique

Le produit radiopharmaceutique est éliminé du corps quelques heures après l'examen. Nous vous conseillons quelques précautions à observer:

Vis à vis de votre entourage:

  • Limiter le contact rapproché et prolongé avec les enfants et les femmes enceintes pour une durée de 12 heures

Pour vous même:

  • Boire abondamment de l'eau avec certaines modérations chez les patients souffrant d'une insuffisance cardiaque avancées;
  • Uriner fréquemment, en position assise, et tirer deux fois la chasse d'eau (la radioactivité est éliminée principalement dans les urines);
  • Bien vous laver les mains après être passé aux toilettes 

Il n'y a pas de contre-indication particulière hormis une grossesse évolutive.
Vous ne ressentirez strictement aucune douleur, aucune fatigue.
Le niveau d'irradiation est inférieur à celle induite par un scanner thoracique (5.6 mSv pour une dose de 800 MBq de Tc-99m et 8 mSv pour un scanner thoracique).


C. Historique des versions successives

Version: 1.0 (2006)
Responsable de la rédaction: D. Daou, P. Merlet
Membres du comité de rédaction: C. Coaguila, D. Daou, F. Rouzet, D. Le Guludec

Compte utilisateur

identifiant : prénom.nom

Designed by SFMN - ACORAMEN