SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

La recherche du ganglion sentinelle - IX. ANNEXES

IX. ANNEXES

 

A. Classification commune des actes médicaux

ZZQL 013: Détection radio-isotopique préopératoire de lésion par injection transcutanée intratumorale ou péritumorale, avec détection radio-isotopique peropératoire.

En cas de repérage de GS mammaire bilatéral la cotation recommandée est:
ZZQL013 + ½ ZZQL013


B. Fiche d'information du patient.

Ce chapitre renvoie au guide d'information patients. Le modèle général proposé ci-dessous est à adapter par chaque équipe en fonction de ses modalités particulières et du site tumoral exploré.

TECHNIQUE DE REPERAGE DU GANGLION SENTINELLE (CANCER DU SEIN)
Examen réalisé avec injection de produit faiblement radioactif.

Pourquoi cet examen ?
La technique dite de repérage isotopique du ganglion sentinelle permet de visualiser le premier relais ganglionnaire de la tumeur. Cet examen complète une autre méthode de repérage du ganglion sentinelle par injection d'un colorant bleu pendant l'intervention chirurgicale. Grâce à ces deux repérages, votre chirurgien pourra procéder à la biopsie de ce ou de ces ganglions sentinelles.

Comment l'examen se déroule-t-il ?
Une petite quantité de produit radioactif est injectée en différents points autour de la tumeur ou autour de son site d'exérèse. Ce produit suit le trajet du drainage lymphatique.
Des clichés scintigraphiques seront réalisés pour visualiser les ganglions lymphatiques. Ces ganglions sont généralement situés dans le relais ganglionnaire proche de la tumeur, mais parfois dans des sites plus éloignés. Ces images sont faites dans la demi heure suivant l'injection et seront refaites 1 à 2 h plus tard voire le lendemain si les ganglions ne sont pas visualisés lors de la première scintigraphie. Dans certains cas une nouvelle injection peut être pratiquée. Des repères seront marqués sur votre peau pour aider le chirurgien à localiser rapidement le ganglion sentinelle.
Durant la scintigraphie, d'une durée de 30 minutes environ, il vous suffira de rester immobile, en respirant calmement, en position allongée. L'appareil qui prend les clichés est appelé gamma caméra. Cet appareil sera proche de vous mais ne vous touchera pas, il n'y a pas de bruit. Vous pourrez retourner dans votre chambre après vérification de l'examen.

L'examen est-il dangereux ?
Vous ne recevez qu'une très faible quantité de produit. Le rayonnement reçu est faible. Il n'y a pas de danger pour vos proches. Néanmoins il vous sera conseillé d'éviter un contact étroit et prolongé avec de jeunes enfants ou des femmes enceintes pendant le reste de la journée.
L'examen est en principe peu douloureux. Vous ne sentirez que la piqûre de la peau. Vous pourrez ressentir une sensation de tiraillement ou de brûlure lors de l'injection du produit. Dans certaines circonstances, une anesthésie locale vous sera proposée. L'allergie au produit radioactif injecté est très rare voire inexistante, mais vous devez nous avertir si vous avez eu une réaction d'hypersensibilité à l'albumine sérique humaine antérieurement. Pour mémoire, le risque d'allergie au bleu injecté lors de la chirurgie existe et doit être envisagé avec votre équipe chirurgicale. Si vous êtes enceinte ou avez un retard de règles, vous devrez le signaler au personnel soignant, avant l'injection.

Que se passera-t-il après l'examen ?
Les repères marqués sur votre peau et les résultats de la scintigraphie réalisée aideront votre chirurgien à prélever et à faire analyser en priorité ce (ou ces) ganglions. Ces résultats feront partie de la décision de prélever le ganglion sentinelle seul ou de réaliser un curage complet adapté à votre cas.

 

C. Historique des versions successives

  • Versions 1.0 (2005) 
    • Responsable de la rédaction: C. Corone 
    • Membres du groupe de rédaction: M. Benamor, A. Bischof Delaloye, I. Brenot-Rossi, S. Gupta, J. Lumbroso, C. Nos, A. Pecking , J.F. Rodier, J.P. Vuillez.
    • Membres du comité de validation: P. Bourguet, M.Bourguignon, F.Brunotte, I. Gardin, F.Moati, R.P. Le Net, A.Prigent, B.Tillon, J.M. Vinot
  • Version: 2.0 (2006)
    • Responsable de la rédaction: C. Corone
    • Membres du groupe de rédaction: M. Benamor, A. Bischof Delaloye, I. Brenot-Rossi, S. Gupta, J. Lumbroso, C. Nos, A. Pecking , J.F. Rodier, J.P. Vuillez.
    • Membres du comité de validation: R. Ahond-Vionnet, M.Bourguignon, F.Brunotte, I. Gardin, E. Grémillet, G.Karcher, F.Moati, RC. Munsch, R. Le Net, A.Prigent, R. Steininger, B.Tillon, J.M. Vinot

Actualités

  • Congrès ICRP-ERPW du 10-12 octobre 2017 à Paris +

    http://www.icrp-erpw2017.com Read More
  • Congrès de la SFE du 11 au 14 octobre 2017 (Poitiers, futuroscope) +

    http://www.congres-sfe.com Read More
  • EXPOSITION radiologie Centenaire 14 18 Du 3 octobre au 22 décembre 2017 Lyon +

    http://www.musee-sante-lyon.eu Read More
  • Congrès national d’imagerie du vivant le 8 et 9 Nov 2017 Paris +

    https://cniv2017.sciencesconf.org/ Read More
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5