SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

SFMN
Société Française de Médecine Nucléaire
et Imagerie Moléculaire

La scintigraphie à la somatostatine - II. INDICATIONS

II. INDICATIONS

Indications reposant sur des essais avec répartition aléatoire des sujets, métaanalyses, passages en revue systématiques

Tumeurs endocrines digestives fonctionnelles (gastrinome, insulinome, glucagonome, VIPome, somatostatinome...) ou non fonctionnelles et tumeurs endocrines carcinoïdes pulmonaire

  • Scintigraphie pour détecter et localiser les tumeurs
  • Scintigraphie pour bilan d'extension pré-thérapeutique
  • Scintigraphie pour suivi post-thérapeutique et détection des récidives
  • Scintigraphie pour prédire la réponse thérapeutique aux analogues de la somatostatine
  • Scintigraphie pour sélectionner les patients susceptibles de bénéficier d'une radiothérapie interne vectorisée

Indications reposant sur des travaux d'expérimentation ou d'observation fiables

  • Phéochromocytomes, neuroblastomes
  • Paragangliomes
  • Tumeurs à cellules de Merkel

Indications reposant sur d'autres éléments probants lorsque les conseils se fondent sur des avis d'experts et sont validés par des instances faisant autorité.

En dehors des indications ci-dessus, la scintigraphie des récepteurs de la somatosatine ne peut être considérée comme l'exploration de médecine nucléaire de premier choix. Elle peut être utile pour déterminer le statut tumoral en matière de récepteurs à la somatostatine et planifier un éventuel traitement par les analogues de la somatostatine marqués.

 

 

Designed by SFMN - ACORAMEN