En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous permettre et faciliter la navigation sur le site notamment en mémorisant vos préférences de navigation définies au cours de votre session.

Index de l'article

II. INDICATIONS

 

A. Indications reposant sur des travaux d'expérimentation ou d'observation fiables

Les principales indications qui ont été particulièrement documentées concernent:

  • le cancer de la prostate, notamment pour la détection ou la restadification des récidives – en particulier les lésions métastatiques osseuses – chez les patients en rechute biochimique et plus particulièrement lorsque la concentration de PSA est supérieure à 1,5-2 ng/ml et/ou que le temps de doublement est inférieur à 8 mois.
  • le carcinome hépatocellulaire, notamment pour les lésions de carcinome hépatocellulaire bien différencié, la caractérisation de nodule(s) hépatique(s) et/ou le bilan d'extension du carcinome hépatocellulaire, lorsque les autres modalités d'imagerie ne sont pas concluantes et/ou lorsqu'un traitement chirurgical ou une greffe est prévu.

 

B. Indications reposant sur d'autres éléments probants lorsque les conseils se fondent sur des avis d'experts et sont validés par des instances faisant autorité

D'autres indications sont en cours d'étude dans le cadre des cancers de prostate telles que:

  • guider les biopsies prostatiques en cas d'élévation de la concentration sérique de PSA et au moins 1 série de biopsies négatives.
  • faire le bilan d'une maladie à priori localisée lorsque la concentration initiale de PSA est élevée et/ou le score de Gleason élevé (patients à haut risque métastatique).
  • intégration au plan de traitement de la radiothérapie dans le traitement initial pour augmenter la dose délivrée sur certains sextants prostatiques.