En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous permettre et faciliter la navigation sur le site notamment en mémorisant vos préférences de navigation définies au cours de votre session.

Connexion

" Chers collègues, Chers amis
 
Vous trouverez ici (après lecture de cette page) les résultats de l’enquête portant sur l’activité et les moyens de la médecine nucléaire française en 2017.

1) Concernant les MOYENS :

  • les résultats matériels et médicaux proviennent de vos réponses mais ont été confrontés à d’autres sources de données (ARS, conseil de l’ordre et le ministère de la santé). On observe un excellent recoupement des données, ce qui assure la qualité des résultats présentés ;
  • le taux d’équipement du parc de gamma caméra est stable mais les remplacements des TEMP se font aujourd’hui au profit de TEMP/TDM et de semi-conducteurs ;
  • le taux d’équipement des TEP reste faible en France (2 TEP par million d’habitants, 4 en Belgique et plus de 6 aux USA) alors que le nombre d’examens TEP pour 10 000 habitants est du même ordre de grandeur que ceux des autres pays européens et des USA ;
  • cependant les effectifs de manipulateurs, de physiciens, d’infirmière… ne reposent que sur ce que vous avez renseigné, et il est possible que les variations observées d’une région à une autre puissent être en partie en rapport avec des fichiers mal renseignés, non mis à jour et un taux de réponses faible. Ces derniers résultats n’ont pas été extrapolés à 100% (c’est à dire comme si nous avions reçu 100% des réponses), car cela conduirait à une évaluation incertaine concernant par ex des régions où nous avons un taux de réponses très faible (Bretagne 50% !!).

2) Concernant l’ACTIVITE :

  • cette année, nous avons organisé les résultats selon les 13 régions administratives ;
  • ces données proviennent exclusivement des fichiers que vous avez renseignés. Ils sont extrapolés à 100% à l’échelle nationale et régionale, en prenant respectivement le taux de réponse à l’échelle nationale et les taux de réponses régionaux. Cette extrapolation n’est possible qu’en regard de l’excellent taux de réponses national à 93% (6% des centres ne souhaitent pas répondre et 1% ne répondent pas du tout). Vous comprendrez ainsi notre « acharnement » et nos relances incessantes pour obtenir des réponses ;
  • en 2016, j’avais pu comparer nos résultats à ceux de l‘Institut National de Données de Santé, et il y avait une différence de 10% globalement (nous étions 10% au dessus) ce qui est acceptable et confirme par la même la qualité de notre enquête. Je vais me rapprocher de nouveau cette année de l’institut pour une nouvelle comparaison ;
  • l’activité conventionnelle se maintient sur la barre du million d'actes par année, parmi lesquels 1% environ d’actes thérapeutiques ;
  • l’activité TEP continue à croître sur un taux national global de 8 à 9% depuis 2013. Elle est supérieure à l’augmentation des actes de radiologie (2 à 3% annuel) et du même ordre de grandeur que ce qui est observé chez nos voisins et aux USA.

3) Concernant le DEROULEMENT de l’enquête :

  • comme chaque année maintenant, l’enquête a démarré les premiers jours de janvier. Il en sera de même en 2019 ;
  • les fichiers à renseigner sont les mêmes que ceux des années précédentes pour que l’enquête s’inscrive dans la stabilité et dans la durée ;
  • je vous ai répondu personnellement pour vous confirmer que vos données avaient bien été reçues et enregistrées. Vous savez ainsi que votre participation à l’enquête est effective ;
  • 50% des résultats ont été récupérés dans le mois de Janvier et l’objectif reste de finir l’enquête en 1 mois pour me laisser le temps de travailler les stats et de croiser nos résultats avec d’autres sources ;
  • pour ceux qui répondent après janvier, je les remercie de considérer le travail que nous réalisons (qui se rajoute à notre activité professionnelle) et d’éviter de consommer notre temps par des relances chronophages et pénibles. Ces relances occupent plusieurs heures de notre temps par semaine là où une simple prise de conscience individuelle permettrait à tous de se libérer de cette tâche ;
  • enfin, il est très important d’apporter quelques informations aux enquêteurs quand les chiffres qui remontent sont ceux d’un groupement ou d’une activité partagée pour éviter les doublons ++++

 
CONCLUSION :

Un grand merci à vous tous pour votre collaboration. Cette enquête est la votre, sa qualité dépend du soins que vous apportez aux réponses et du taux de réponses. "

Olivier Couturier