En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous permettre et faciliter la navigation sur le site notamment en mémorisant vos préférences de navigation définies au cours de votre session.

Chers amis, chers collègues

Deux mille quinze s’achève et il me parait utile de vous faire un rapide bilan des actions effectuées durant cette année.

Elle aura été rude, et nous ne pouvons bien sûr pas nous abstraire des événements préoccupants et tragiques surtout récemment qui l’ont émaillée. Cependant la médecine nucléaire se porte bien, notre spécialité est réactive, s’adapte et surmonte ses difficultés. Plus précisément notre société aura en 2015 démontré son dynamisme à travers des évolutions très significatives qui vont clairement modifier, mais ce dans un sens très positif, son fonctionnement. Nous en attendons une plus grande efficacité, une plus grande transparence pour ses membres qui de ce fait pourront s’impliquer d’une manière mieux valorisée dans la vie collective.

L’événement le plus marquant et largement annoncé à plusieurs reprises, est bien sûr le rapprochement avec l’ACOMEN à travers la création de la SARL ACORAMEN : c’est maintenant chose faite et j’espère très sincèrement que cette démarche sera amplifiée dans les années à venir pour aboutir à une fédération de toutes les forces à l’œuvre sur l’ensemble du territoire national.

 

Chacun l’a bien compris, cette évolution était rendue nécessaire et même indispensable pour faire face aux changements du monde qui nous entoure : numérisation des communications et des ressources documentaires, mobilité sans cesse croissante, surcharge des calendriers et des agendas, attrition des ressources financières dans un contexte de plus en plus coûteux, contraignant, et réglementé. Rappelons que deux idées simples mais robustes ont guidé le choix qui a été fait : d’une part regrouper au sein d’une démarche cohérente l’ensemble des forces pouvant contribuer au développement et aux actions d’envergure nationale de notre spécialité ; d’autre part favoriser le maillage des actions locales en région permettant la promotion de la médecine nucléaire adaptée au contexte de chaque structure dans son environnement.
Si la tenue des premières JFMN (Journées Francophones de Médecine Nucléaire) à la Rochelle a symbolisé la mise en route de ce processus audacieux, celui-ci est maintenant une réalité avec l’acte de naissance de la SARL ACORAMEN le 8 décembre 2015.

Nous allons dorénavant travailler dans ce nouveau cadre, ce qui a bien entendu comme corollaire la disparition de l’ancien. C’est le propre de tout changement de devoir renoncer à des habitudes et un décor qui pourtant avaient donné satisfaction et avaient un côté rassurant en assurant un cadre stable vis-à-vis des diverses vicissitudes auquel nous avons à faire face. Mais cette stabilité est devenue un handicap après avoir été une force, et, dans un monde de plus en plus en mouvement, il a fallu y renoncer et ne pas s’enfermer dans le misonéisme...

Pour autant, ce renoncement n’est pas un reniement : c’est donc ici l’occasion de réaffirmer combien FORAMEN aura contribué d’une manière efficace et bénéfique à la structuration et au développement de notre société. Cela s’impose par conséquent comme une évidence de rendre à nouveau hommage en les remerciant chaleureusement aux deux artisans de feu cette EURL (FORAMEN) pour l’œuvre accomplie : Jean-Yves Devaux qui n’aura jamais ménagé sa peine en se dévouant jusqu’au moment de sa retraite, et Maïté Lepelletier dont chacun connaissait le dévouement. Maïté Lepelletier n’a pas souhaité être réembauchée dans la nouvelle structure, laquelle, il est vrai, implique des bouleversements notables de l'organisation et la répartition des tâches. Ce choix est parfaitement légitime et nous le respectons bien évidemment en la remerciant à nouveau pour tout le travail effectué.

Une nouvelle ère commence avec ACORAMENsarl (Association de Cogestion et d’ORganisation d’Actions en MEdecine Nucléaire) et la tâche est immense. Nous nous employons dès maintenant à la faire vivre et à en faire l’outil à la hauteur des enjeux. Je salue au passage en les remerciant nos partenaires de l’ACOMEN qui ont donné quitus à son président Philippe Fernandez pour se lancer dans l’aventure. Nous partageons donc Philippe et moi en tant qu’associés, la responsabilité de cette SARL dont la gestionnaire est Karine Jullien, de la part de qui vous avez commencé à recevoir des courriels.

Une fois réglés les problèmes administratifs, la première tâche qui lui incombe est l’organisation des deuxièmes JFMN qui auront lieu à Grenoble du 19 au 22 mai, et avant elles, les traditionnelles hivernales organisées comme chaque année à Serre-Chevalier du 24 au 27 janvier.
Les inscriptions aux hivernales sont en bonne voie, et les inscriptions aux JFMN seront bientôt ouvertes mais j’attire votre attention sur le fait que vous pouvez d’ores et déjà soumettre vos résumés, et que le programme scientifique, achevé, sera mis en ligne dans les jours qui viennent.

Au-delà, l’ACOMEN garde son identité et continue de mener ses actions propres avec le soutien de l’ACORAMEN. La SFMN conserve bien sûr ses prérogatives et continuera d’assumer pleinement ses fonctions d’informations scientifiques et de dialogue avec les tutelles et les structures réglementaires. D’autres évolutions significatives ont marqué la vie de la société ces derniers mois et accompagnent le mouvement que nous venons d’évoquer.

Concernant les groupes de travail, les nombreux efforts et discussions à leur propos portent leurs fruits puisque ces derniers ont été restructurés et vont pouvoir fonctionner d’une manière à la fois plus transparente plus efficiente en étant dotés d’un budget et de modalités de fonctionnement bien codifiées. Nous ne doutons pas que cela valorisera les nombreuses actions de ces groupes de travail qui représentent les forces vives de la société.

Le site informatique a été remanié et ses performances augmentées, il faut en remercier Christophe Nioche désormais webmaster officiel de la SFMN et de l’ACORAMEN qui démontre chaque jour ses talents en la matière. Parmi les nombreuses améliorations, j’en soulignerai une, la création de la fonction « espace personnel » qui ouvre de très nombreuses possibilités que vous aurez l’occasion d’apprécier dans les prochains mois. N'hésitez pas à vous rendre régulièrement sur le site de la société et à utiliser la rubrique contact pour nous faire part de vos commentaires, remarques et suggestions concernant le site lui-même mais aussi la vie de la société en général.
Le DPC (développement professionnel continu) devient enfin intelligible, nous allons obtenir rapidement l’agrément pour être l’Organisme DPC (ODPC) de sorte que les ateliers de formation réalisés grâce aux groupes de travail seront désormais validants. Cet ODPC se doit d’être indépendant de l’opérateur logistique représenté par l’ACORAMEN, c’est pourquoi il est rattaché au collège (CNEBMN) sous la responsabilité de François Brunotte qu’il faut chaleureusement remercier pour le travail considérable effectué au côté de Bernard Lemaire puis maintenant dans le cadre du collège et du Conseil National Professionnel (CNP) et qui trouve enfin son aboutissement. C’est l’ODPC qui proposera les programmes de formation, les fera valider et demandera à l’ACORAMEN de les mettre en œuvre.. Tout ceci est permis par la montée en puissance du CNP dont la présidence est maintenant assurée par Olivier Mundler.

Il faut en retenir que les ateliers de formation organisée en amont des JFMN les 17 et 18 mai 2016 à Grenoble auront le label DPC.
Enfin tous ces changements auront permis de redéfinir sur de nouvelles bases le partenariat avec les industriels pour le rendre à la fois plus simple, plus efficace et plus satisfaisant tant pour la SFMN que pour les industriels sans qui la spécialité ne peut pas s’organiser et avec qui nous devons continuer à mener une politique de type « gagnant gagnant ».

Tout ceci ne doit pas faire oublier les préoccupations budgétaires, mais le pari que nous faisons tout en introduisant un budget prévisionnel professionnalisé et une comptabilité analytique suivie, est que les diverses évolutions qui viennent d’être rapidement esquissées conduiront rapidement à une trésorerie restaurée, qui nous permettra de réaliser nos projets. Parmi ceux-ci le soutien à la recherche devra continuer d’avoir une place importante, ce qui est l’occasion de rappeler que rapportée à nos effectifs, notre production scientifique est tout à fait honorable.

La vie de la société passe bien sûr par l'implication de chaque membre de la communauté. Celle-ci commence par sa participation à « l'enquête unique ». Cette participation destinée à l'actualisation vitale du tableau de bord de la MN était bonne en 2015 mais encore pas optimale. La nouvelle édition, concernant le recueil des moyens humains et matériels de chaque centre (mise à jour annuelle de l'annuaire) et de l'activité effectuée en 2015 (tableau de bord) sous l'égide d'Olivier Couturier sera lancée début 2016 pour une présentation comme chaque année aux JFMN puis une mise en ligne sur le site de la SFMN.

Ceci me permet de conclure une fois de plus, sur une note résolument optimiste, et, après vous avoir souhaité en mon nom et au nom du conseil d’administration, d’excellentes fêtes de fin d’année. de vous adresser des vœux également optimismes pour 2016, en souhaitant plus que jamais l’ouverture de la spécialité sur un avenir radieux.

JP Vuillez, Président de la SFMN